Ce que les paysagistes aimeraient que les pisciniers sachent pour une collaboration efficace
21 jan 2020

Deux métiers différents, qui pourtant cohabitent et convergent vers un même but : le piscinier et le paysagiste travaillent tous deux pour créer l'environnement idéal de leurs clients. Au fil des années, ces derniers affichent des attentes de plus en plus prononcées quant à l'aménagement de leur jardin, d'où une forte croissance de constructions de piscine. Pour satisfaire pleinement ces clients, il est nécessaire de décloisonner les compétences mises en œuvre ! Benoit Brissinger, paysagiste et grand habitué des projets piscines, nous apporte un éclairage pertinent sur la manière dont les professionnels peuvent collaborer en bonne intelligence… dès la conception d'une piscine !

Dépasser l'idée de concurrence pour travailler ensemble

Fort de plus de 30 années d'expérience dans l'aménagement de jardin, Benoit Brissinger nous dévoile trois cas de figure classiques lorsqu'une piscine est impliquée : « Dans le pire des cas, aucun paysagiste n'est contacté car le piscinier préfère se charger de tout de son côté. Il nous arrive aussi d'être appelés seulement une fois que la piscine a été construite. Dans ce cas, plus aucune collaboration n'est possible. L'approche la plus intelligente pour proposer un aménagement de jardin réellement en phase avec les besoins du client, c'est de travailler avec un paysagiste dès le début d'un projet de conception de piscine. »

Le changement de paradigme est nécessaire pour s'adapter aux nouveaux besoins : être capable de donner une vraie cohérence au projet d'un client, c'est ce qui permettra aux professionnels de la piscine de progresser sur le long terme ! Ainsi, il n'y a plus lieu de considérer le paysagiste comme un concurrent. « Aujourd'hui, les clients souhaitent un projet clé en main. Il s'agit de recréer une pièce à vivre, dans sa globalité. Pour faire le parallèle avec l'aménagement d'un salon, nous ne pouvons plus nous contenter de proposer un canapé, en laissant au client la responsabilité de trouver la table qui va avec ! Nous avons tous nos compétences propres sur lesquelles nous appuyer, mais nous devons travailler main dans la main pour que notre ouvrage soit à la hauteur des attentes de nos clients. »

Un constat qui n'est pas sans rappeler les conclusions de la FPP sur les nouvelles attentes des clients, dont le budget moyen englobe désormais tout ce qui gravite autour de la piscine.

Tirer parti de la valeur ajoutée d'un paysagiste dans un aménagement de jardin avec piscine

Puisque l'aménagement d'un jardin est le cœur de métier d'un paysagiste, il devient alors logique de rendre à César ce qui appartient à César : c'est ce dernier qui sera le plus à même de fournir une expertise sur l'intégration paysagère d'un bassin ! À contrario, le piscinier possède une compétence inégalée sur tout ce qui touche à la technique lors de la conception d'une piscine, pouvant ainsi statuer sur la faisabilité d'un projet imaginé par un paysagiste.

« Le piscinier peut tirer parti du rapport tout particulier que le paysagiste a avec le vivant, ce qui peut impacter les choix paysagers lors de la construction d'une piscine. Il saura, par exemple, quels types d'arbres ou arbustes planter aux abords d'une piscine pour fournir suffisamment d'ombre, sans que l'eau ne soit souillée par une trop grande présence de feuilles mortes. » explique Benoit Brissinger.

Découvrez les meilleures plantes pour l'aménagement paysager d'une piscine !

Il ne faut pas oublier également que les paysagistes possèdent des compétences en terrassement et en maçonnerie paysagère. Plutôt que de faire appel à un maçon, travailler avec un paysagiste va apporter une réelle valeur ajoutée car il va percevoir le jardin dans son ensemble, ainsi que la manière dont les propriétaires vont y évoluer !

Pour une collaboration efficace, il faut s'y prendre dès la conception de la piscine

Une fois que le piscinier a décidé de s'épauler d'un paysagiste, il reste encore à poser des bases saines au début d'un projet. Il s'agit de déterminer qui fait quoi et d'être clair dès le départ, y compris sur la conduite des travaux. Comme le précise Benoit Brissinger, « quand un piscinier travaille avec un paysagiste, ce dernier intervient habituellement en bout de chaîne. C'est donc lui qui devrait gérer les autres corps de métier : sanitaires, électricité, maçonnerie... Tous ces choix auront un impact sur son travail, et par ricochet sur l'aspect final du jardin ! »

Il est donc capital d'inclure le paysagiste dès la conception de la piscine, et plus largement de penser l'aménagement d'un jardin à partir de ce stade. Les architectes peuvent même travailler de concert avec les paysagistes avant même la création d'une maison ! « Nous avons de plus en plus de clients qui nous demandent quel est l'emplacement le plus judicieux pour leur future maison sur leur terrain. La maison doit dépendre des contraintes et opportunités de l'extérieur, et non l'inverse. C'est grâce à cette réflexion préalable que l'on aura la possibilité de mettre la piscine au sud, par exemple, parce que l'emplacement de la maison aura été pensé pour ! » remarque Benoit Brissinger. L'emplacement d'une piscine figure, par ailleurs, parmi les préoccupations majeures des clients.

Bien loin de phagocyter l'activité des pisciniers, les paysagistes possèdent une solide expertise sur laquelle il ne faut pas hésiter à s'appuyer. Cette synergie se constate également lors de nos salons professionnels, où des exposants paysagistes arrivent toujours plus nombreux sur Piscine Global Europe, et vice-versa avec le salon Paysalia. Il s'agit avant tout de répondre à des attentes toujours plus complexes de la part de la clientèle, et cela ne saurait se faire sans un aménagement de jardin accueillant !


© Crédit photo : toa555 / stock.adobe.com

Share :