Infographie : les chiffres clés de l'évolution écologique de la piscine
24 sep 2020

La piscine est bien loin de certains clichés bien tenaces ! La piscine écologique n'est plus un mythe : c'est une réalité, prouvée par les chiffres de la FPP.

Concilier préoccupations écologiques et piscine : c'est possible, encore faut-il le faire savoir !

Plus que jamais, la population est sensible à la préservation de l'environnement et les mouvements politiques liés à l'écologie sont de plus en plus populaires. Rien qu'en France, la « vague verte » des élections municipales en juin 2020 était sans précédent, mettant à la tête de nombreuses grandes villes le parti des écologistes.

On comprend alors qu'aujourd'hui, la piscine suscite un engouement important auprès du grand public, même si certains clients se posent la question de l’impact environnemental, question à laquelle les pisciniers savent très bien répondre. Entre les particuliers qui veulent s'équiper pour mieux affronter les canicules à répétition et ceux qui voient les piscines comme un gaspillage d'eau inacceptable dans un contexte de stress hydrique, la réponse est très simple et chiffrée : l’ensemble du parc de piscines familiales en France ne représente que 0,1 % de la consommation d’eau nationale !

Il est possible de mettre tout le monde d'accord, car le secteur de la piscine a énormément évolué en très peu de temps et permet aujourd'hui de concilier protection de l'environnement et confort personnel. Mais encore faut-il pouvoir présenter des chiffres convaincants sur l'évolution de la consommation d'eau et d'électricité aux sceptiques !

Infographie : l'évolution écologique de la piscine de 1980 à 2025

Un bassin de plus en plus petit…

Si les piscines mesuraient en moyenne 12 mètres sur 6 avec une profondeur de 1m80 en 1980, elles ne font aujourd'hui plus que 8 mètres sur 4 pour 1m40 de profondeur (1). Et ces chiffres continuent de diminuer !

En conséquence, on assiste à une popularité croissante des mini-piscines, ces bassins ne dépassant pas 10m². Spécialement adaptés à des terrains de plus en plus petits, ces bassins sont à la fois plus économiques tout en étant plus écologiques, et offrent tout le confort nécessaire grâce à l'intégration de systèmes innovants de nage à contre-courant.

… pour une consommation d'eau réduite dans les piscines

Puisque les bassins se réduisent en taille, la consommation d'eau est également diminuée. En 1980, une piscine classique comptait environ 130m3 d'eau contre 45m3 en 2015. Sur cette même période, la consommation annuelle en eau est passée de 43m3 à 15m3. Une belle évolution, si bien que le parc de la piscine privée en France représente seulement 0.1 % de la consommation d'eau nationale.

Et qui dit moins d'eau, dit également réduction du dosage de produits de traitement. Si de nombreuses innovations plus respectueuses de la nature ont vu le jour de ce côté-là, on peut diminuer jusqu'à 30 % la consommation de produit rien qu'en gérant mieux l'équilibre de l'eau d'une piscine. Notamment en faisant appel à un professionnel de la piscine en début de saison, mais aussi à la puissance de la domotique programmée par le professionnel !

Des piscines moins gourmandes en consommation énergétique

Les immenses progrès du secteur ont permis de faire de la piscine basse consommation une référence accessible à tous. Plusieurs aspects autrefois énergivores, comme le système de chauffage, ont grandement profité de cette révolution, indique la FPP :

En 25 ans, la consommation d’énergie a largement diminué : divisée par 4 pour les systèmes de filtration, divisée par 9 pour les systèmes de chauffage et divisée par 2 pour les éclairages de piscine.

— Fédération des Professionnels de la Piscine (2)

Ainsi, la consommation énergétique annuelle de chauffage est passée de 15 000 kWh en 1980 à 1 570 kWh en 2015. Les pompes à chaleur sont, par exemple, plus performantes. Concernant la filtration, grâce à des pompes mieux dimensionnées et / ou à vitesse variable, la consommation électrique a diminué de 5 600 kW/h en 1980 à 1 500 kW/h. Grâce à l'avènement de l'éclairage LED, seule une ampoule de 30W est suffisante pour éclairer une piscine, contre 600W en 1980.

Au final, une piscine privée ne consomme plus que 1,2 % de l'émission annuelle de CO2 d'un ménage en France… Une goutte d'eau dans un océan !

Les clichés ont la vie dure, et c'est aux professionnels de la piscine que revient la lourde tâche d'éduquer le grand public aux avancées prodigieuses de la piscine en matière d'écologie. En utilisant judicieusement ces chiffres de la Fédération des Professionnels de la Piscine dans votre communication, nul doute que vous saurez convaincre les plus récalcitrants. Et si vous êtes adhérents de la FPP, vous pourrez télécharger sur le site les documents destinés aux professionnels qui sont sous code d’accès. Tous à l'eau !


(1) FPP : PISCINE Basse Consommation : économies d’eau (PDF)
(2) FPP : PISCINE Basse Consommation : économies d’énergie (PDF)

© Crédit photo : Zstock / Adobe Stock

Share :